Vite, plus vite, encore plus vite…

Le monde d’aujourd’hui nous pousse à plus de productivité en un temps record.

La pression engendrée par le travail, la réussite, la vie personnelle, la course au bonheur…semble être devenue une norme de notre société. Tout devient urgent et nous sommes tous devenus indispensables.

Ce fonctionnement nous pousse sans cesse à devoir anticiper ce que nous devons faire, planifier, organiser, pour éviter d’oublier quelque chose d’important. Car oui, tout est désormais devenu important, il n’y a plus de hiérarchie dans nos tâches à accomplir et nous vivons constamment dans l’urgence.

Le maître mot de notre société : « Dépêche-toi ! »

Notre esprit navigue ainsi entre passé et futur. « Si j’avais su j’aurais fait autrement », « Si j’avais osé dire non, j’aurais plus de temps pour moi », « Demain il faut que je pense à envoyer cet email à untel », « Il ne faut pas que j’oublie mon RDV chez le médecin vendredi matin » …

Le mental ne cesse de nous envoyer des informations tout au long de la journée alors que notre conscience du corps, elle, est très largement délaissée.

Alors la question à se poser est : mais quand sommes-nous vraiment dans le présent ?

Être dans le moment présent est certainement le meilleur moyen de vivre, d’être et d’apprécier les différents instants de la vie sans compter les bienfaits qui ne sont plus à démontrer sur notre santé physique et mentale.

Rester dans le présent est un gage de sérénité qui permet de lâcher prise et ainsi d’agir sur ce qui dépend de nous Ici et Maintenant.

Être dans l’ Ici et Maintenant, c’est prendre conscience de nos sensations, de nos émotions et de nos pensées. Cela nous amène à accepter ce qui est et de changer ce qui peut être changé.

Cette capacité à être dans l’instant présent développe notre attention.

Notre difficulté à être concentré et attentionné est un vrai fléau dans notre société où nous sommes constamment dérangés par des notifications, des mails, des messages…

Le mode zapping a pris une place importante, nous passons d’une tâche à une autre sans même nous en rendre compte.

Être dans l’instant présent nous aide ainsi à développer notre attention, notre concentration et notre mémoire.

Mais alors comment faire pour être plus souvent présent et dans l’ Ici et Maintenant ?

Il y a maintes façons d’y arriver mais la plus simple est de se reconnecter à son corps, et la respiration est le moyen le plus efficace pour y arriver.

Nous respirons tous de manière automatique pour vivre, l’idée ici est de respirer de manière consciente.

c’est à dire en ressentant l’air entrer et sortir de nos narines, de sentir la différence de température entre l’air qui entre et qui sort, le gonflement du ventre et de la cage thoracique, bref toutes les sensations corporelles qui sont liées à ce mouvement de respiration.

La respiration devient ainsi notre point d’ancrage dans le présent et permet à notre mental de se calmer.

Il est difficile, voire impossible, de respirer de manière consciente tout au long de la journée, alors n’hésitez pas à vous poser et prendre le temps, ne serait-ce que quelques minutes, pour vous connecter à l’instant présent.

« Il y a 2 jours dans une année où on ne peut rien faire. Ils s’appellent Hier et Demain. Pour le moment, aujourd’hui est le jour idéal pour aimer, croire, faire et principalement vivre » Dalai Lama

Inspiré du magazine Sophrologie – « Florence Thomas »

Magali Bancel, Sophrologue relationnelle et Experte en conduites addictives

Comments are closed.